Assemblée générale 2015


La Cour du Théâtre

Cours et stages de théâtre à Yverdon-les-Bains

 

Procès-verbal de l’Assemblée générale de La Cour du théâtre, tenue à l’Echandole, Yverdon-les-Bains, le 25 novembre 2015

 

Ordre du jour :

 

  1. Adoption du P.V. de la dernière Assemblée Générale
  2. Rapport d’activités 2014-2015
  3. Présentation des comptes 2014-2015
  4. Rapport des vérificateurs
  5. Elections
  6. Proposition de modification de l’article 2 des statuts de l’association
  7. Activités au programme pour 2015-2016
  8. Budget 2015-2016
  9. Le futur de La Cour du Théâtre
  10. Divers

 

En présence :

Membres du comité : Didier Stauffer (président), Sophie Mayor, Laurent Gabella, Laurent Bertschi, Joan Masson.

Autres membres : Catherine Pauchard, Françoise Golay, Nicole Sandoz, Siegrid-Alexa Prins, Julien Mudry, Valérie Gilliard

Invité : Raphaël Kummer.

Excusés : Claude-Anne Jaquier (du comité), Marie Gili-Pierre, Yvan Richardet, Emmanuelle Tschann, Carole Allison, Christine Maendly, Myriam Gavillet, Lisa Di Rico, Cécile Oberholzer, Séverine Pierotti. Gabrielle Maeder, Véronique Meusy, Mme Henneberger, Sehovic Fatima , Céline et Renaud Vuarraz, L. Beney Krüzsely, Thierry Bally, Eveline Bill.

 

  • Procès-verbal de l’Assemblée générale du 25 novembre 2014 adopté à l’unanimité.

 

  • Rapport d’activités 2014-2015 : en pièce jointe. Lu par Didier Stauffer.

Points commentés :

On souligne la mise sur pied d’un nouveau cours d’improvisation, pour adultes, qui rencontre un grand succès, conduit le lundi par Yvan Richardet.

Sophie Mayor précise, quant au délai du spectacle repoussé au printemps 2016, que les travaux ont commencé à Benno Besson en septembre, ce qui était prévu et a décalé le début de la saison théâtrale. Il ne s’agit pas d’un retard.

La tâche principale du comité, cette année, a été une recherche active de locaux dans la ville d’Yverdon.

3) Présentation des comptes : document en pièce jointe.

Quelques commentaires et précisions :

Cachet 400.- : pour lectures place de la gare. Loyer 10’000.- des caves de l’Echandole : se retrouve dans les subventions. L ‘ORIF vérifie les comptes gratuitement (valeur 1000.-, apparaissent dans les dons). Frais de cours : comprennent aussi les billets de sortie au théâtre pour les élèves (médiation culturelle).

4) Vérification des comptes : lecture du rapport du vérificateur, Joan Masson.

Capital à la fin de l’exercice : 11’440.90 fr. (constitue une réserve pour les spectacles).

On demande le bilan final, qui est produit et montré.

Les comptes sont acceptés à l’unanimité.

5) Elections

Laurent Gabella, Laurent Bertschi et Joan Masson sont venus en cours de route rejoindre le comité composé de trois personnes initialement (D. Stauffer, C.-A Jaquier et S. Mayor). Ils doivent néanmoins être légalement élus, et se portent candidats. Didier Stauffer appuie leur candidature, qui ne rencontre aucune opposition. Election et acclamation des anciens comme des nouveaux.

Il faut aussi élire un second vérificateur des comptes (Joan Masson étant maintenant membre du comité, il ne peut pas garder sa tâche) : Siegrid–Alexa Prins se propose et est acclamée.

6) Proposition de modification de l’article 2 des statuts de l’association

Il s’agit de préciser les objectifs (développer le sens artistique) et les moyens (cours et spectacles), selon l’amendement suivant :

But de l’association

« Le but de la COUR DU THEATRE est de permettre à des enfants, des adolescents et des adultes de développer leur sens artistique et leurs moyens d’expression, ceci notamment grâce à des cours de théâtre et des réalisations de spectacles. »

L’amendement est accepté à l’unanimité.

  1. Activités au programme pour 2015-2016

Catherine Pauchard présente les cours pour l’année prochaine.

Principale nouveauté : un local est loué à l’école catholique de la paroisse, rue de Maison Rouge, pour un cours enfants/initiation. Le nouveau cours d’improvisation du mardi est donné aux caves du château

En outre, 70 élèves se produiront dans le spectacle Ah !Musée au printemps. Le projet verra le jour avec la participation de l’atelier Poisson Pilote et la fondation Verdeuil. Une costumière fera seize costumes particuliers ; Renaud Ceulemans s’occupera de l’éclairage. La recherche de fonds est en cours (par C. Pauchard) auprès des fondations, sociétés, la Loterie romande, le canton de Vaud. La recherche est difficile parce que c’est un spectacle d’enfants. Le comité s’est également penché sur la question de savoir comment demander des fonds aux entreprises privées. A cet égard, Nicole Sandoz se propose pour rédiger les lettres en allemand.

Le bureau de la Cour du Théâtre va déménager à Molondin et dispose d’une case postale effective.

  1. Budget 2015-16 : par Joan Masson

Remarques : il y a des augmentations de l’écolage (inscriptions). Le Budget prévoit les frais pour un futur local, si on le trouve. Il est assez large, optimiste, car il comprend les subventions et le mécénat. Les frais de billetterie ont augmenté (2370.-) ; mais il se profile une solution par la réservation en ligne de l’Amalgame (site Petzi). Autres frais incontournables, la location du foyer du théâtre Benno Besson, car les loges ne suffisent pas pour 70 élèves lors du spectacle.

Remarque de Raphaël Kummer : une comptabilité de saison n’est pas forcément pratique ; il vaudrait mieux simplifier en faisant une comptabilité sur l’année civile (les subventions sont comptées dans l’année civile). Le comité se propose d’examiner cette proposition.

Le budget est adopté à l’unanimité.

  1. Futur de la Cour du théâtre :

On prévoit d’augmenter l’offre des cours pour correspondre aux demandes, besoins, etc. (notamment pour les petits enfants, où la demande n’est pas satisfaite ; par contre, il est plus difficile de faire des prévisions en ce qui concerne les ados : beaucoup d’envies exprimées, mais pas autant de demandes concrètes). Il faudra aussi proposer des cours à niveaux; l’improvisation marche très bien, avec déjà une liste d’attente. On pense aussi à proposer un travail spécifique sur les textes classiques, pour se perfectionner et se présenter dans une école par exemple. La formule adoptée pour l’article 2 des statuts de l’association laisse à la Cour la possibilité de diversifier son offre (décors, métiers du spectacle, élaboration de projets, etc. ; vacances scolaires ; demandes de parents pour les vacance d’été). Est exprimé le souhait de travailler en lien avec d’autres troupes, ou la ville, ou d’autres institutions, pour réaliser des projets ou travailler sur la médiation culturelle. La recherche de locaux est cruciale pour pouvoir développer ces activités dans un lieu qui soit propice. Pour l’instant, on est freiné dans le développement des outils de travail : les lieux sont toujours éclatés, pour le bureau, le stockage des décors, la documentation… il faudrait tout réunir dans un seul lieu. Il y a aussi un problème de budget : il faudrait prévoir 1500.- par mois au minimum pour la location d’un lieu idoine. Un local à St Roch de 1700.- a été trouvé, mais ça n’a pas marché pour des raisons de transformations nécessaires (ECA) que le propriétaire ne veut pas assumer, préférant louer son bien pour du stockage.

Raphaël Kummer propose de faire des investigations du côté de Leclanché (120.- le mètre carré), qui met ses locaux aux normes. France Terrier, du musée, serait peut-être intéressée à partager des parties de son emplacement (dédié à l’archéologie) pour stocker des décors. Il reste encore, du reste, des locaux libres ; à investiguer.

Autre proposition Kummer : faire des cours en partenariat avec des institutions, écoles, ou autres, qui disposeraient de locaux non utilisés dans les heures dont nous avons besoin pour le théâtre ; donc, délocaliser par rapport à un siège fixe, qui serait à trouver.

Sophie Mayor souligne la nécessité d’un lien entre l’Echandole et la Cour du théâtre ; avoir une école de théâtre dans un théâtre est important. Visites guidées, bords de scène, spectacle en création peuvent communiquer avec les enfants, et c’est bien aussi que la Cour puisse sortir des murs (comme par exemple à Grandson où une scène avec les ados a été jouée plusieurs fois, lors du festival, cf. rapport d’activités).

  1. Divers

Catherine Pauchard fait mention d’un carnet noir : Grety Kläy, costumière et cinéaste, nous a quittés, après avoir collaboré par le passé ; hommage à elle.

Levée de l’assemblée.

 

 

Procès verbal rédigé par Valérie Gilliard le 26 novembre 2015